Masque Gouro
Zoom


Masque Gouro
Réf: m-418

Prix:
600,00 €
Hauteur  35,00 CM
Description du produit

Ancien masque de danse de l'ethnie Gouro. Pièce ancienne de plus de 40 ans. Pièce sur socle.

 

Le principal culte des Gouro septentrionaux est associé à un ensemble de masques, considérés comme une famille dont les membres sont le zauli, masque zoomorphe grotesque à longues cornes, le zamble, animal également doté de cornes dont la tête est censée évoquer celle d’un léopard ou d’un crocodile, et le gu, masque anthropomorphe. Le plus souvent identifié à l’épouse du zamble, le gu apparaît après les deux masques zoomorphes chargés de régler les différends, de découvrir les sorciers ou de danser à l’occasion des fêtes et des rites funéraires. Accompagné uniquement du son d’une flûte, le gu se déplace avec grâce et lenteur, et chante des mélodies en l’honneur du zamble. Comme tous les masques gu, cet exemplaire figure une jeune femme répondant au canon de beauté traditionnel des Guro : étroit visage aux proportions harmonieuses, menton discret, chevelure aux stries parallèles sur un front haut sans doute dégagé au rasoir, sourcils arqués soulignés de noir, paupières baissées, nez fin aux narines délicates, bouche entrouverte aux lèvres minces découvrant des dents pointues. Si on ne les voit plus désormais que chez les vieilles femmes guro, les dents taillées et les scarifications ornementales - présentes ici sous la forme de cinq bourrelets verticaux marquant le front - restent aujourd’hui encore des caractéristiques des masques gu. On observe plusieurs variantes dans le traitement de la coiffure. Celle-ci évoque une coutume réservée autrefois aux femmes et aux filles d’hommes riches et influents : les cheveux étaient réunis en chignon et tenus par un ruban de cuir sur lequel étaient cousus des versets du Coran auxquels on attribuait des vertus apotropaïques