Statue de maternité Kongo

850,00 €
Réf: sf-942

Hauteur  28,00 CM
Ajouter au panier
DESCRIPTION

Statue de maternité Kongo. Pièce de plus de 50 ans.

 

Le royaume de Kongo était un empire de l'Afrique du sud-ouest, situé dans des territoires du nord de l'Angola, de Cabinda, de la République du Congo, l'extrémité occidentale de la République démocratique du Congo et d'une partie du Gabon.

À son apogée, il s'étendait de l'Océan Atlantique jusqu'à l'ouest de la rivière Kwango à l'est, et du fleuve Congo jusqu'à la rivière Loje au sud.

Le royaume Kongo se développa après plusieurs migrations bantoues du VIIe au XVe siècles dans une zone peuplée de pygmées Baka. Ces groupes indépendants ont été unifiées sous la direction d'un seul et unifiés en un État par un roi.

Le pouvoir du roi kongo, le Manikongo, est d'abord de nature spirituelle, cette autorité lui est assurée par des pouvoirs surnaturels et divinatoires, il a accès aux ancêtres. En principe, les rois étaient élus par les anciens parmi les membres éligibles des 12 clans Kongo. Selon une source portugaise de 1624, Historia do reino do Congo, le royaume aurait été fondé au XIIIe siècle.

L'Empire Kongo était un État très développé, avec un large réseau commercial. À part les ressources naturelles et l'ivoire, le pays fondait et commerçait le cuivre, l'or, les vêtements de raphia, et la poterie, disposait d'une monnaie et de finances publiques.

Selon les sources on observe de multiples variantes du nom : Bacongo, Badondo, Bakango, Ba-Kongo, Bakongos, Bandibu, Bashikongo, Cabinda, Congo, Congos, Fjort, Frote, Ikeleve, Kakongo, Kikongo, Kileta, Kongos, Koongo, Nkongo, Wacongomani

Sur le plan international, c'est le terme Bakongo qui prévaut. "ba- " est en kikongo le préfixe qui signale le pluriel, "mu- signale le singulier, et "ki-" la langue.

La spiritualité est à la base de l'organisation politique et sociale.

L'intersection entre les deux mondes a une forme de croix, d'où l'importance de ce symbole dans la pensée Kongo.

De plus, le personnage de Ne-Kongo (dont vient le nom Kongo) est supposé être cette intersection de Kalunga avec le monde humain, donc un être divin sous forme humaine, symbolisé aussi par la croix.

Ce sont ces similitudes avec le christianisme qui en ont facilité l'infiltration.

 

 

 

Poser une question sur ce produit