Tête en terre cuite Sokoto
Zoom


Tête en terre cuite Sokoto
Réf: tc-114

Prix:
650,00 €
Hauteur  16,00 CM
Description du produit

Tête en terre cuite Sokoto. Pièce ancienne de plus de 1 000 ans. Pièce sur socle.

 

Agées de plus de mille ans, les sculptures en terre cuite baptisées "Sokoto" (du nom de l'état au sud-est où elles furent mises au jour) forment un groupe homogène.
Sur la centaine de pièces recensées, sont surtout conservées des têtes isolées, en majorité masculines, appartenant initialement à des statues de personnages debout dans une attitude frontale.
Un usage funéraire peut être envisagé. Les têtes Sokoto adoptent la même construction caractéristique : crâne globulaire, haut front dégagé, arcades sourcilières disposées en oblique et fréquemment saillantes, pupille percée et soulignée par un demi-cercle, visage plat et triangulaire.

 

Parmi les sculptures communément rassemblées sous l’appellation « Sokoto », quelques exemplaires se distinguent par le traitement formel accordé au visage. Si nombre d’éléments semblent nettement obéir à la grammaire stylistique Sokoto, d’autres s’en écartent notamment à travers certains traits caractéristiques accusés. Les sourcils s’apparentent à deux « visières » en forte saillie, décorées à leur surface de hachures. Les moustaches, situées aux commissures des lèvres, sont renflées et les oreilles, simplement figurées par un volume tubulaire, sont nettement proéminentes. Ces particularités s’accompagnent encore de traits prononcés, notamment au niveau du nez, des joues et des yeux, paraissant ainsi « cernés », comme pour évoquer les marques du temps sur le visage. Les ombres portées sur les yeux et autour de la bouche contribuent à accentuer l’expression de gravité du personnage qui semble plongé dans une réflexion lointaine. En l’état actuel de nos connaissances, il est encore trop tôt pour avancer une quelconque interprétation de ce type d’œuvres, en termes de type iconographique, d’expression artistique locale ou d’évolution d’un style.