1430932249798.jpg
Bracelet en pierre du Néolithique Bracelet en pierre du Néolithique Bracelet en pierre du Néolithique Bracelet en pierre du Néolithique Bracelet en pierre du Néolithique Bracelet en pierre du Néolithique Bracelet en pierre du Néolithique Bracelet en pierre du Néolithique Bracelet en pierre du Néolithique

Bracelet en pierre du Néolithique

230,00 €
Réf: c-183

Largeur  11,60 CM
Ajouter au panier
DESCRIPTION

Bracelet en pierre du Néolithique. Origine massif du Hoggar. Pièce sur socle. 4 000 ans avant notre ère.

 

 

L'art néolithique du Sahara Des peintures rupestres des gravures, ainsi que des objets (outils de chasse, meules, outils de travail: silex taillés ou polis, grattoirs, racloirs, couteaux, perçoirs) témoignent d'une activité humaine au néolithique, telle que la céramique, la taille du silex, la chasse, l'agriculture (troupeaux). Une hypothèse récente de Giorgio Samorini est que les peintres aient usé de champignons hallucinogènes pour exécuter leurs peintures sur lesquelles sont représentés ces champignons :« Sur les peintures est possible visualiser au moins deux espèces, l’une de petite taille, souvent dotée d’une «papille» au but supérieur, caractérisant la plupart des Psilocybe hallucinogènes actuellement connues; et un autre avec dimensions plus grandes (type Boletus ou Amanita). ». Pour Henri Lhote, il est certain que ces grottes étaient aussi des sanctuaires. Les bétyles : On trouve surtout des bétyles à Tan Khadija (Tassili Azguer) : ce sont aussi des pierres dressées, de petite taille. Certains furent découverts par Henri Lhote (1969). Ces bétyles (edbaden) seraient recouverts de tissus par les touaregs et les maquillaient comme des idoles, parfois à tête de chouette et marquent l'emplacement d'une sépulture (adebni ou edebni René Basset) et incarneraient des hommes et des femmes pétrifiés par les divinités. L'un, signalé en 1987 pour la première fois, fait 65 cm de hauteur : il est gravé, et se trouve à Tarahamt, Tassili de Immidir, entre Tamanrasset et In-Salah, dans le Parc National du Hoggar : il represente une silhouette d'homme debout, les deux bras en l'air, légèrement pliés. On a aussi retrouvé quelques-unes des statuettes (Tisnar, Anou-Oua-Lelioua, statuettes en ronde bosse et en roche dure (basalte, diorite, dolérite, aplite) de l'erg d'Admer, site objet de fouilles clandestines), généralement zoomorphes : béliers, lièvres, antilopes, gazelle ou parfois anthropomorphes.

 

Poser une question sur ce produit
Anal